Echos post-Salves
Salves poétiques 25 au 28 avril 2017 Morges
Deuxième édition

L’événement
La poésie a été durant quelques jours l’hôte privilégiée de la ville de Morges, pour une véritable fête du langage. Trois jours pour renouer avec cet art universel, ses vibrations et sa verve, dans l’élan de la création libre et de l’écoute.

Créée dans l’instant, soufflée à l’oreille des passants, lue ou récitée, elle est apparue dans les rues, les vitrines, au Château de Morges, et sur une scène improvisée dans les Caves de Couvaloup. Offerte à tous, par des ateliers pour enfants, adolescents et tout public, la poésie était là pour étonner, attiser le feu sacré qui existe en chacun. Occasion de rencontrer et d’écouter comédiens et artistes, ainsi que sept poètes invités, de Suisse et de la francophonie, et les jeunes du Gymnase venus lire leurs poèmes fraîchement écrits.

Il y a place entre nos mains pour tout poème inassouvi
Jean-Pierre Siméon

Organisée par l’association Poésie en Mouvement POEM, la manifestation est offerte gratuitement au public, grâce au généreux soutien de plusieurs partenaires culturels et sponsors

Tous les détails du programme sur le site et sur Facebook

La manifestation a été accompagnée durant les trois jours par La Librairie des Mille Lieux, librairie itinérante et passagère conçue par Isabelle Ecklin. On a pu y trouver une grande diversité d’ouvrages, ceux des poètes présents aux Salves, et bien d’autres livres de grand intérêt…

MARDI 25 AVRIL: Salve d'ouverture

de gauche à droite: Olivier Forel – Alexandre Caldara – Gabriel Okoundji – Claudine Gaetzi – Jean-Pierre Siméon – Isabelle Ecklin – Laurence Verrey – Rita Gay – Julie Delaloye – Nathalie Riera – Véronique Tadjo

Caves de Couvaloup :
ACCUEIL OFFICIEL DES POÈTES en présence du Syndic de Morges, M. Vincent Jaques.

Les sept poètes invités :
Jean-Pierre SIMÉON, directeur du Printemps des poètes, Paris
Nathalie RIERA, France, rédactrice de la revue les Carnets d’Eucharis
Véronique TADJO, romancière et poète originaire de Côte d’Ivoire
Gabriel OKOUNDJI, romancier et poète originaire du Congo
Julie DELALOYE, poète Suisse romande
Alexandre CALDARA, poète Catalogne et Suisse romande
Claudine GAETZI, poète Suisse romande

Les poètes sont accueillis et présentés officiellement au public. Lors de ce moment convivial, Laurence Verrey, initiatrice des Salves poétiques, dévoile le thème des journées de création, resté secret jusqu’à aujourd’hui: ARYTHMIE. Il servira de source d’inspiration au travail d’écriture auquel vont se prêter les poètes durant ces trois journées de création poétique.

Caves de Couvaloup :
LECTURE – SPECTACLE JOURS FASTES

Extraits de la première année de la correspondance Maurice Chappaz-Corinna Bille ( éd. Zoé 2016) par Rita Gay et Jacques Maitre, comédiens, et Olivier Forel, musicien.

La rencontre de ce couple mythique d’écrivains a lieu en février 1942, en pleine guerre mondiale. La correspondance qu’ils échangent très vite rend compte de leurs premiers émois, de leurs rendez-vous secrets. Leurs lettres contiennent très peu d’échos des événements du monde. Comme tous les amoureux, ils sont avant tout préoccupés l’un de l’autre, et de leur passion partagée de l’écriture. Parmi les quelque 700 lettres échangées entre les deux poètes, le choix de Rita Gay et Jacques Maitre s’est porté sur la première année de leur correspondance, qui restitue la fraîcheur et les angoisses de l’amour naissant.

Nous sentons déjà les battements de notre cœur impatient

MERCREDI 26 AVRIL

Ce mercredi, des salves de douceur lente, attendent les passants qui bravent le froid et la pluie de ce jour pour faire leur marché à Morges.

LES SOUFFLEURS COMMANDOS POÉTIQUES

proposent une animation inédite et originale dans les rues de Morges, provoquant la stupeur et l’étonnement, puis l’émotion, voire le ravissement : cinq mystérieux Souffleurs de vers, tout de noir vêtus, marchant avec lenteur sous leurs parapluies noirs, abordent les passants et leur chuchotent à l’oreille des secrets poétiques à l’aide de longues cannes creuses, appelées “rossignols”. Adeptes d’une tentative de ralentissement du monde, ils apparaissent et disparaissent mystérieusement.
Ceux qui ont eu la chance de les croiser au hasard d’une rue n’oublieront pas ces instants précieux où un poème leur a été offert pour un bref enchantement au cœur du quotidien.

LES ATELIERS

POÉSIE ENFANTS

La BIbibliothèque de Morges a invité la poète Véronique Tadjo pour un atelier de poésie.
Onze enfants de 8 à 12 ans y ont participé. Ils se sont livrés à des jeux d’écriture, à des jongleries avec les mots et avec les idées, et ont pu créer une petite oeuvre poétique personnelle sur le thème de l’arbre.

ATELIER TOUT PUBLIC

Les écrivains Pierre Fankhauser et Blaise Hofmann ont animé chacun un atelier d’écriture, intitulé Ecritures urbaines. Il invitait les participants à devenir flâneur urbain, à rêver la rue, à mettre en mots ces déambulations.

“Trois heures dans les Caves de Couvaloup comme une parenthèse créative dans la prévisibilité du quotidien. Autour de la table, deux poètes invités par le festival, une libraire, quatre amoureux de l’écriture et un animateur comblé. Qu’il est beau de revisiter une ville que l’on croit connaître par la plume et le regard d’autres compagnons d’écriture !”

Blaise Hofmann

JEUDI 27 AVRIL

LA POÉSIE SAUVERA LE MONDE

Gymnase de Morges : Conférence publique de Jean-Pierre SIMÉON
poète et directeur du Printemps des Poètes, Paris

Pour Jean-Pierre Siméon, il est urgent de restituer à notre monde sans boussole la parole des poètes, diapason de la conscience humaine.
Il nous fait entendre avec humour et fraternité sa défense passionnée de cet art universel, son intime conviction que la poésie, au service de la vie, est un acte de résistance à toutes les formes de barbarie qui pèsent sur le monde.

L’essai La poésie sauvera le monde, publié en 2015, est à lire comme une invitation à redécouvrir l’énergie vitale du poème, qui restaure la dignité de la parole.

VENDREDI 28 AVRIL

Caves de Couvaloup : NUIT DES POÈTES

Depuis la rentrée d’août 2016, au Gymnase de Morges, un cours facultatif d’écriture conduit par deux enseignants a permis aux élèves attirés par la création libre de découvrir le plaisir et les exigences du travail sur la langue. La soirée finale des Salves poétiques propose une scène ouverte de poésie: les sept poètes invités, et les gymnasiens offrent leurs textes au public, avec en alternance des créations musicales, composées pour l’occasion par les jeunes.

Le public s’est retrouvé nombreux pour découvrir leur parole détonante, et l’ivresse poétique !

photos: © Sandra Hildebrandt