UN DIALOGUE EN POÉSIE

JOSÉ-FLORE TAPPY


Jeudi 27 septembre 2018 à 20h

Caves de Couvaloup, Morges

JFT_portrait

L’espace d’une soirée, l’auteure de Errer mortelle (premier Prix Ramuz de poésie, 1983) vient nous parler de son dernier recueil Trás-os-Montes (Genève, La Dogana, 2018), dont la première partie, dédiée à Maria, s’adresse avec ferveur à la patience d’une femme.

JFT_livre

© tilt – communication visuelle

“et cet instant fragile où le ciel lilas se brise, comme coquille d’oeuf sous la pression du doigt”

Egalement traductrice de l’espagnol, José-Flore Tappy fait paraître simultanément Psaumes pour conjurer la guerre du Costaricien
Laureano Albán. Des poèmes rédigés en 1986 et 1987, durant les années de guerre en Amérique centrale, qu’elle avait à cœur de transmettre aux lecteurs francophones.

Laureano Albán, Psaumes pour conjurer la guerre, traduit de
l’espagnol par José-Flore Tappy (Rennes, Calligrammes, 2018)

” La poésie de José-Flore Tappy touche parce qu’elle fait le choix du pauvre, du délabré, de l’usure. […] Ce livre est à l’image d’un abri de planches, d’un coin de friche inculte où le lecteur est conduit par des sentes à peine ébauchées. C’est la plus belle des demeures. La lecture de Trás-os-Montes procure joie et réconfort. Elle offre un territoire à arpenter, où l’on peut, en se perdant, renouer avec soi et avec ce qui nous dépasse. ”
Julien Burri, Le Temps, 8 juin 2018