Poèmes au fil des jours

Ils apparaîtront comme une migration d'instants sauvés, oiseaux messagers du vivant.

Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves.
Seules les traces font rêver.

René Char

Malgré la pluie et le coeur exposé
nous allons
plus haut
plus voyageurs
moi dans l'appel
toi dans le soleil qui lui répond

nos joies nous escortent
plus loin que les routes
et le malheur rusé des hommes

Jean-Pierre Siméon
Fresque peinte sur un mur obscur

j'aimerai écrire toutes ces heures de marche
tous ces pas ces galops m'essayer à toucher
la pointe de la cime y parvenir sans trop y
croire écrire à la pointe de l'abîme

Nathalie Riera
Paysages d'été

La solitude
n'a pas de frontière
et elle est plus vieille que toi
Si tu l'oublies parfois
elle te rattrape
à mi-chemin

Véronique Tadjo
A mi-chemin

J'ai soif
je danse dans la poussière de mes voeux

Gabriel Okoundji
Vent fou me frappe

Au visage, bien qu'éblouissant,
je dépose des pierres ou des os,
à la place du coeur assailli de roses,
j'enracine des ronces ou des os.

En un seul brasier,
une seule naissance.

Julie Delaloye
Extrait de Malgré la neige Cheyne Editeur, 2015

LUMIÈRE
Par les trous du langage, la lumière passe en rêve, elle jette
des taches claires sur ma table, cela ponctue mes phrases,
mais je dois écrire en noir, et resserrer les lignes de toutes mes
forces, afin de ne pas m'en échapper.

Claudine Gaetzi
Rien qui se dise

Quand l'émacié part en promenade, il
se glisse en disparition, il s'arrache
à la pesanteur, il guette les beautés
inattendues : le sang des baies des
bois, la poussière farineuse des galets
aux veines courbes, la fertilité des
champignons qu'il nomme parapluies
nostalgies

Alexandre Caldara
L'émacié